• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Cuire à la vapeur

Thym au stade floraison.. © Inra, CAIN Anne-Hélène
Publié le 14/02/2018
Mots-clés :

Dans un billet précédent, j'évoquais la cuisson à la vapeur, mais je n'ai pas présenté ce procédé nommé "entraînement à la vapeur d'eau", utilisé depuis des siècles -très efficacement- par l'industrie des parfums.

Considérons une casserole où l'on a placé du thym et un peu d'eau. Un peu de l'odeur de thym surmonte le thym, de sorte que, si l'on fait bouillir l'eau, la vapeur entraîne cette odeur. Sort alors du thym encore un peu d'odeur, qui est entraînée, et ainsi de suite jusqu'à "épuisement" du thym.

Si l'on refroidit les vapeurs, on obtient de l'eau à la surface de laquelle flotte une goutte d'huile essentielle de thym.

C'est donc un sain principe pour cuire à la vapeur : si le liquide est parfumé, alors la pièce à cuire pourra cuire dans une vapeur odorante.

Voulez vous faire l'essai ?