• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Du grand n'importe quoi : le sel vieillirait !

Publié le 18/08/2019
Mots-clés :

Je lis sous la plume de l'auteur qui signe "Comtesse de Gencé" une Encyclopédie de la vie pratique, Librairie nationale des beaux arts, Paris, p. 387 :

« Le vieux sel est préférable au sel nouveau, qui ne doit pas être employé  pour les salaisons et donne  mauvais goût  à la viande, tandis que le vieux sel n’a plus de saveur et de piquant. Il est plus consistant et pas humide ».

C'est du grand n'importe quoi, car le sel est inaltérable ! La preuve : on le trouve accumulé dans les mines de sel gemme, où il a des millions d'années. Et puis, chimiquement, c'est bien impossible.  Comment en est-on arrivé à écrire de telles âneries ?