• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Il y a un nombre infini de saveurs, et la théorie des quatre saveurs est complètement fausse... tout comme la théorie des sept saveurs

Mis à jour le 17/07/2019
Publié le 17/07/2019
Mots-clés :

Le monde de la cuisine écrit beaucoup, et je rappelle que n'importe qui peut dire n'importe quoi. L'un des ouvrages les plus cités et celui de Lucien Tendret, La table au pays de Brillat-Savarin, publié à Lyon, en 1886, aux Editions Horwarth.

On y lit p. 11 : « Il est remarquable qu’il existe sept couleurs, sept sons et sept saveurs ».

Et non, il n'y a pas 7 couleurs, mais une infinité ; il n'y a pas 7 sons, mais une infinité, et il n'y a certainement pas 7 saveurs, mais une infinité.

Pour les saveurs, je vous invite à goûter  : sel, sucre, bicarbonate, réglisse, éthanol (vodka), monoglutamate de sodium, acide acétique (dilué, soit vinaigre blanc), acide citrique, acide malique, acide tartrique... et ainsi de suite : je m'arrête, parce que j'ai largement dépassé 7 !